CONSTRUCTION D'UN BILLARD


Cette page présente les plans et le mode de construction d'un billard de POOL, jeu dont une chanson s'est inspirée : ...

L'ardoise est un élément lourd, réputé couteux et son élaboration demande des outils industriels élaborés. 

Le pire est qu'elles ne garantissent pas une bonne planéïté, la tolérance de 0,2mm n'est certainement pas respectée par tous les fabricants. 

Le but de cette construction est de réaliser une table sans ardoise.

Par conséquent il ne s'agit pas d'une copie d'un modèle existant. Les dessins sont originaux, ceci nous donne le droit d'autoriser quiconque à en construire pour son propre usage ou à des fins commerciales.

 

Fonctionalités :

Dimensions entre bandes : 1876 x 965 mm   ou  1828 x 902mm.

Ce billard possède un chemin de roulement pour la récupération des billes.

Il est démontable.

Il pourrait recevoir une ardoise de billard du commerce.

Poids total =  145 Kg

 

 

PLANS

Ces plans ont été remis à jour après la réalisation du prototype, vous risquez de constater quelques différences mineures entre photos et plans.

Les cotations et lignes de cotes sont dessinés en vert.

Les pièces métalliques en blanc.

Plan de la plaque de contreplaquée de 18mm qui sert de plan de jeu.

Toutes les cotes sont exprimés en mm. Il s'agit d'un rayon lorsqu'elles sont précédés de la lettre 'R'. 

Le plan de la structure métallique qui fixe les bandes.

Ce qui est important est la cote des centres des trous de chaque bout de cornière.

Vue de coté de la structure métallique qui tient la structure en bois.

Autre vue de coté de cette structure.

 

Plan de coupe des renforts inclinés.

 

Vue de dessus de la structure bois. Dans les plans qui suivent, les pièces en bois sont dessinées en jaune.

 

Gabarit des bandes pour la surface de jeu de 1828 x 902mm .

Pour la surface de jeu de 1876 x 965 mm  ajoutez 30mm de longueur aux bandes asymétriques (=> 890) et 50mm aux bandes symétriques (840 devient 890mm).

 Il faut aussi penser à récupérer les bouboules dans une boiboite dont voici le plan éclaté des faces. L'épaisseur de contreplaqué est indiqué dans chaque planche.

 

 

MODE DE CONSTRUCTION

 

1) Structure de soutien de la table.

Cette structure doit assurer la rigidité et la planéïté de la table. Elle supporte les points d'appuis poussants-tirants. 

Ses dimensions extérieures coïncident avec le rectangle formé par les trous des poches.

2) Chemin de roulement des billes.

Coller les equerres sous les rampes de roulage.

Coller chaque ensemble sur les cotés de la structure en bois.

Poncer le bout de chaque rampe

Coller les rampes sur le coté court.

Coller les flancs des pistes de roulage qui ont pour but d'empêcher les boules de tomber.

 

Fermeture de la rampe.

3) Structure métallique de soutien de l'ensemble.

 

Cette photo montre le cadre sur lequel on fixe les bandes élastiques. 

N'oubliez pas de compenser le retreint de la matière généré par la trempe des soudures par d'autres soudures placés en opposition.

 

Protégez ensuite ces structures de la corrosion, soit grâce à une peinture antirouille, ou emportez ces pièces dans une usine de traitement galvanique à chaud. 

On voit sur les 2 images suivantes que la structure en bois est calée par les renforts diagonaux de la structure métallique.

Limer le bois si nécéssaire pour encastrer correctement la structure en bois.

Un petit bout de mousse taillé à 45° permet de renvoyer les boules et d'atténuer le choc.

Le centrage du cadre métallique doit être fait par rapport à la structure de bois puisque celle ci a été centrée par rapport à la table.

Le cadre rectangulaire doit être bien plan , caller si nécéssaire, et fixer ce cadre par des vis à métaux M6 x 40. 

Puisque la structure mécano soudée peut ne pas respecter les plans au mm près à cause des retreints des soudures, il est plus prudent de percer les trous quand ces pièces sont terminées.

On immobilise le cadre avec des serre-joints et on perce à D=5mm. Il faut ensuite enlever le cadre, le repercer à D=6 et tarauder le trou dans la structure métallique. On voit sur cette photo  un défaut de cote de la structure métallique qui dépasse du cadre.  Ce n'est pas grave car nous construirons le carter selon les dimensions réelles. 

 

4) Fabrication des bandes élastiques.

Elles sont consituée d'un tasseaux fraisé spécialement pour loger la bande élastique et fixer le tissu.

Les bandes qu'on trouve dans le commerce possèdent 3 écrous M6 (à griffes) de fixation logés dans le tasseau. Et elles sont en hêtre. 

Ici les tasseaux sont en sapin et le fraisage des écrous à griffes auraient affaiblis le support. J'ai donc pris une autre solution: loger une vis et non un écrou.

Première étape percer les trous à 6mm puis 11mm pour loger la tête de vis, puis couper les tasseaux à 1m de longueur.

Ci-dessous vous voyez un tasseaux à coté de l'outillage qui va permettre de fraiser les tasseaux.

Les trous de fixation des tasseaux dans le billard permet aussi son maintient pendant le fraisage. 

Ci dessous vous avez le plan en coupe d'une bande élastique et le plan en coupe de l'outillage, mais ce dernier dépend de la taille de votre défonceuse, et du diamètre de la fraise que vous allez utiliser.  La bande élastomère est dessinée hachurée en mauve.

Raboter chaque tasseau pour descendre la cote en hauteur de 38mm à 36mm (cf plan en coupe d'une bande).

 

Fraiser le logement de la bande élastique, à la défonçeuse en fixant le tasseau sur son support spécial.

 

Après le défonçage le tasseau est prêt :

Coller la bande élastique à la colle néoprène.

Découper 2 gabarits en carton dur ou en aluminium conformément aux plans. Ce gabarit correspond à la bande sans les 3mm de caoutchouc qui recouvrent les extrêmités. Attention au fait qu'il y a 2 paires de bandes asymétriques; le gabarit doit être retourné. 

La photo suivante illustre les étapes de finition des extrêmités.

 

Reste plus qu'à recouvrir de tissu.

Cette opération est loin d'être facile car la section diminue aux extrémités et on se retrouve avec d'avantage de surface de tissu qu'au milieu. Tout le probleme réside dans la disparition de plis peu esthétiques.

Un rapide entretien chez les professionels m'indique qu'il n'y a vraisemblablement pas qu'une seule méthode pour y arriver. Celle que je propose ici tient compte de la mécanique de ce billard. En particulier , les fixation des bandes sont faites par des cornières, Il faut donc avoir autant d'épaisseur de tissu de chaque coté des vis de serrage entre le tasseau et la surface de la cornière. 

On commence par découper des bandes de tissu de 125mm par 950mm ou 1000mm selon la taille des bandes.

Ensuite il faut centrer le tissu  pour avoir plus de 13mm  derrière et en haut des tasseaux. Sinon le tasseau serait incliné du fait du serrage.

Il faut répartir le surplus de tissus en plusieurs petits plis et limiter leur nombre sur les surfaces visibles.

 

Comme le montre ces 2 photos avant et après repassage , le chauffage retracte la laine. Pour ne pas abimer le tissu , interposer un chiffon propre et mouillé entre le fer à repasser et le tissu en laine.

<<...Au début on hésite un peu , mais quand on a pris le coup c'est marrant comme tout...>>

Finalement la construction des bandes s'est avérée être la phase la plus longue.

Pour utiliser une surface de jeu de 902 x 1828 on doit rajouter des cales derrière chaque bande.

5) Préparation de la table et recouvrement en tissu.

Raboter et poncer les arrêtes de la table pour que le tissu ne se déchire pas dessus.

Percer la table pour les vis tirantes aux endroits des triangles rectangles

Découper les trou des poches.

Installer les vis tirantes et les plaques en inox. Ces plaques empêcheront les vis poussantes de pénétrer dans le contreplaqué de la table. Ainsi les reglages de planéïté seront plus définitifs.

 

Cette photo montre le dessous de la table, les plaques d'appuis et les vis tirantes. Les plaques pourraient être plus petites; par exemple 30 x 30mm mais pas moins :

Cette photo montre les vis poussantes, les triangles en bois servent de pas de vis à condition de percer à 3,5mm pour des vis de 4mm.  Voir Note 2  tout en bas de la page.

Reboucher au mastic les trous laissés au dessus des têtes de vis fraisées.

Le plateau doit être recouvert d'une surface rigide et glissante une couche de "Formica"  (nom commercial?) aussi appelé "contrebalancement". 

Ce produit est extrêmement cassant, il ne faut pas le découper à la scie sauteuse, même à l'envers. Peut-être qu'une feuille adhésive remplirait la même fonction ?

Cela c'était la théorie, en pratique la plaque de contrebalancement fut mal positionné et il a fallut l'enlever complètement.

Nous sommes donc passé au plan B , à savoir une plaque de bois mélaminé de 12mm d'épaisseur, ayant 2 faces blanches lisses. 

Après découpe des poches, encollage aux 6 endroits des poches, et pressage, le tissu pu être posé.

Le meilleur endroit pour travailler fut le billard lui même. On peut agraffer sur les cotés puisqu'ils ne se voient pas.

On commence par étaler le tissu sur la table, on agraffe un des petits coté, puis le coté opposé en tirant légèrement.

De même pour les grands cotés. On termine par agraffer le tissus sous les poches.

Les trous des poches posent difficultés car l'épaisseur de la table est maintenant 30mm. 

  

On constate que sur les billard du commerce, le tissu est tout simplement collé sur les parois verticales, C'est plus joli que de voir les agraffes. Mais on peut aussi coller une deuxième bande de tissus pour les cacher.

6) Les pieds à vis.

Ces composants se trouvent chez les revendeurs de billards, vous pouvez aussi utiliser des pieds de machines mais ils ont une surface d'appuis au sol moins grande. On peut aussi les réaliser avec des brides pleines en acier vendues dans les quincailleries industrielles ou magasins spécialisés en plomberie et tuyautage. Je les ai réalisé à partir de galettes d'acier découpées par oxycoupage.

Le pas de vis utilisé pour les pieds de billards est  du M10. J'ai aussi pris cette taille.

Donc après décolletage pour faire propre, percage à 8,5mm et taraudage M10, puis soudage d'un bout de 70mm de tige filettée. et meulage ... on obtient ceci :

 

Les galettes sont un peu grandes ; 10cm de diamètre auraient suffit. 

 

 

7) Cartérisation

Avant ce carter le billard ressemble à cela.

Ce carter va aussi servir à fixer les poches en plastiques noir. Ces poches s'appuient sur le plan de jeu, sur le dos des bandes élastique et s'adossent aux bois du carter. Il n'est donc pas indispensable de les fixer d'avantage.

Il faut commencer par découper les 4 planches à 45° aux 4 coins, puis tracer le logement des poches avec les poches elles-mêmes.  

Ensuite il faut fixer ces 4 planches sur la structure métallique qui tient les bandes et profiter de ces fixations pour marquer des points de repère interessants pour le jeu. C'est pourquoi j'ai divisé en 4 la distance qui sépare les positions qui permettent aux boules de rentrer dans les poches. Sur les petits cotés cette distance est de 920mm et sur les autres, elle est de 940mm. 

Dans cet état le billard est jouable...  Il faudra donc que vous attendiez un peu pour la suite du carter :-)

 

Et ...quelques mois plus tard :

 

Vous voyez également que les angles ont été arrondies et renforcés pour que les 2 plaques soient maintenues au même niveau.

 

Et ...quelques mois plus tard :  Passons au vernissage ...

Il existe des vernis teintés , c'est pas mal , mais ça n'a pas été mon choix. IL a d'abord fallu 0,75l de teinte merisier. J'ai constaté que le fait d'avoir joué sur ce billard avait un peu graissé le bois , la teinte avait du mal à pénétrer le bois. Donc attendre n'a pas été une bonne idée.

Ensuite  il faut 1 litre de vernis incolore . Entre les 2 couches de vernis un minutieux ponçage fin s'impose. 

Et voila le travail !!!      On peut admirer le rangement de l'attelier par traitement d'image !  :-)

 

 

8) Collecteur des boules

Voir plans plus haut. Quand la boite est assemblée, positionner, percer le chassis à 5mm et tarauder à M6.

La feuille de cuir au premier plan empêche la boule qui tombe de ricocher sur les autres et de tomber. Les 2 boulons qui la tiennent doivent être installés à plus de 40mm au dessus du plan de roulage pour que les boules ne se blessent pas sur les écrous.

 

NOMENCLATURE

Qté
QUANTITE Matériaux Dimensions  (mm)
TABLE    
1 Contreplaqué  18mm 1016 x 2000
24 Carré de tole inox ep=2mm 60 x 60  ou 30 x 30 minimum
1 Plaque de "contrebalancement" ou "Formica" en  standard 3m x 1,5m
STRUCTURE BOIS    
4 Contreplaqué  18mm 200 x 1805
18 Contreplaqué  18mm 180 x 276
24 Contreplaqué  8mm 50 x 50
24 Contreplaqué 10mm triangle rectangle 80 x 80
CHEMIN DE ROULAGE    
2 Contreplaqué  8mm 95 x 2000
2 Contreplaqué  8mm 95 x 520
2 Contreplaqué  18mm 95 x 60
2 Contreplaqué  18mm 95 x 80
2 Contreplaqué  18mm 95 x 100
2 Contreplaqué  18mm 95 x 120
2 Contreplaqué  3mm 120 x 2000
1 Contreplaqué  3mm 140 x 1000
2 Contreplaqué  3mm  
STRUCTURE METALLIQUE    
2 Cornière 30 x 30 barre de 6m
18 Cornière 40 x 40 80
3 Profilé carré 30 x 30  barre de 6m
4 Plaques de 10mm d'épaisseur 100 x 80
BANDES    
3 Tasseaux 18 x 28 barre de 2,4m
36 Vis Métaux têtes fraisées M6 x 50
18 Ecrous long 20mm M6 x 20
1 Caoutchouc en plaque de 3mm d'épaisseur. 120 x 400
2 Tasseaux 32 x 32mm Barres de 2,4m
1 Tasseau 32 x 18 Barre de 2,4m
     
CARTER    
18  Vis inox têtes fraisées BTR M6 x 20
2 Contreplaqué 10mm 150 x 1282
2 Contreplaqué 10mm 150 x 2192
DIVERS    
  Colle à bois  
  Colle néoprène  
48 Vis à bois  4 x 35
48 Vis à métaux galvanisée TF M4 x 50 
48 Ecrous galvanisé M4
1 Tissu (selon qualité) 2000 x 2000
1 Bande élastique profil en L 6m
4 Poches d'angle  
2 Poches centrales  

 

OUTILLAGE

 

 

REGLAGE DE LA PLANEITE DE LA TABLE

Il faut réaliser cette opération avant le recouvrement en tissu car la surface de mélaminé est très très roulante. Une boule peut lentement parcourir la table en 30secondes sans s'arrêter. Donc la  moindre courbure de trajectoire se voit et peut indiquer les reglages à faire. Mais ne soyez pas jusqu'auboutiste car le tissu va diminuer fortement cette sensibilité.

Mode opératoire:

 

TEMPS DE REALISATION

J'ai mis 3 semaines en incluant la réalisation des plans, la recherche d'un mode de fabrication, la mise au point de l'approvisionnement. Je pense qu'un bricoleur soigneux peut le faire en 80 H.

Mais vous pouvez aussi faire sous-traiter certains éléments : la structure métallique et les bandes par exemple.

 

 

RESULTAT                     Et voila le travail !!!    

Le recouvrement en tissu n'est pas ce que j'ai fait de mieux dans ce projet. Afin de ne pas copier de mauvaises habitudes, n'hésitez pas à prendre conseil auprès des personnes de métiers.

Le plan de jeu est complètement satisfaisant pour les boules. Tapper sur ce plan ne fait pas vibrer beaucoup plus ce billard qu'un billard de bar.

Par contre le support du cadre qui maintient les bandes élastique n'est pas assez rigide; quand une boule percute une bande, l'ensemble du cadre vibre, donc il absorbe de l'énergie au détriment de la vitesse de retour de la boule. Il faut structurer les bras en L ou utiliser du profilé carré de section plus forte. 

 

Le 03 Novembre 2005

REMARQUES :

Quelques mois ont passés, l'usage de ce billard révèle quelques corrections sur ce qui est décrit ci dessus. 

Note 1) Le taraudage dans le contreplaqué n'est pas une bonne idée car il est trop tendre. Il faut utiliser des écrous à griffes.

Note 2) Le cuir qui a été posé au fond des goulottes amortit la chute et diminue le bruit mais il empêche souvent le roulement des boules. Pour y remedier j'ai dû rajouter sous les 2 trous où les goulottes sont le plus élevées des morceaux de mousse de section triangulaire.

 

 

 

Contactez moi pour vos remarques ou les erreurs qui se seraient glissées dans cette page.

mailto:gerald.mauboussin@free.fr

 

Retour au SOMMAIRE


ANNONCE du 02/12/2007 : Je vends ce billard à prix coutant . Possibilité de livraison.

Page crée le 15.02.2005 - - - - -Dernière mise à jour 02/01/2015.